1 jour / 1 spectateur : spécial table ronde sur la littérature jeunesse

Par Léa Gourvès et Anaïs Indart

 Charlotte, employée à l’Improbable Librairie

Quel est votre parcours ?

Bac STMG, puis licence de Lettres Modernes. Aujourd’hui, je suis employée à l’Improbable Libraire, où je fais mon service civique.

Que faites-vous ici ?

J’amène les livres pour le festival. Je suis arrivée ici pour vendre les livres pour le festival, et je reste pour les conférences car j’aimerais en savoir en plus. Je viens ici dans une démarche professionnelle avant tout.

Que connaissez-vous de la littérature jeunesse ?

Pas grand chose. Je connais la littérature jeunesse à travers mon travail, car à l’Improbable Librairie il y a une grande collection de littérature jeunesse. Je connais ainsi quelques auteurs, mais les invités (auteurs, illustrateurs) de la journée, je ne les connais pas, je n’en ai jamais entendu parler.

Pourquoi assister à cette table ronde sur la littérature jeunesse ?

Pour découvrir, c’est la curiosité qui m’amène ici. C’est un bon moyen de découvrir les auteurs, et puis c’est en lien avec mon travail.

Josette, retraitée et ancienne institutrice

Est-ce la première fois que vous venez à Bruits de Langues ?

Cette année est la première fois oui, mais j’ai assisté aux deux journées précédentes. Je viens régulièrement à la Faculté de Poitiers, car je suis le module Lecteur à voix haute en auditeur libre.

Pourquoi venez-vous assister à la table ronde sur la littérature jeunesse ?

Pour plusieurs raisons. Tout d’abord j’ai longtemps été institutrice et été au contact d’enfants, et donc de la littérature jeunesse. C’est un domaine que j’aime et que je fréquente au quotidien. Ensuite, je suis bénévole dans la bibliothèque de quartier et spécialisée dans le secteur jeunesse. Je suis ainsi très au courant de ce qui se fait en matière de littérature jeunesse.

Connaissez-vous les auteurs et illustrateurs ici présents ?

Tout à fait, je les connais bien ainsi que leur travail, c’est une des motivations pour lesquelles j’ai voulu assister à cette table ronde. Le travail de Christian Voltz me plaît beaucoup, et je me rendrai très certainement à son exposition à la médiathèque.

Qu’est-ce qui vous plaît dans la littérature jeunesse ? Pensez-vous que cela concerne tous les publics ?

Évidemment. Ce qui me plaît dans cette littérature c’est l’ouverture de l’imaginaire, la poésie. J’ai toujours aimé raconter des histoires, et je suis d’ailleurs conteuse à la bibliothèque et à la crèche. La littérature jeunesse permet donc de libérer l’imaginaire, et à mon sens, raconte des histoires mieux que n’importe quel genre.

Written by 

1O ans déjà

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *