Interview: Elitza Gueorguieva

Elitza Gueorguieva

Après sa performance appréciée par le public et une discussion avec Camille Cornu, Elitza Gueorguieva a accepté de répondre à nos questions sur son livre Les cosmonautes ne font que passer ainsi que de la performance qu’elle a créé autour de son ouvrage.

Alphéna: Pour commencer, pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez créé cette performance?

Elitza G.: La performance que j’ai présenté était au départ pour ma soutenance, je ne voulais pas faire quelque chose de sérieux, je voulais que cette présentation soit un peu plus humoristique, qui, pour moi, correspondait aussi au ton du roman. En même temps, cela me permettait de montrer certains objets qui étaient parfois des vrais documents de recherche et de création et en même temps parfois, c’était aussi des objets qui étaient plutôt ludiques et qui n’avait rien à voir avec de la vraie documentation. Et puis au final, cette performance a évoluée, je l’ai proposée en tant que livre, j’ai décidé de faire quelque chose d’un peu plus long, d’inclure d’autres images, de faire un peu plus comme une conférence qui présente le livre.

Alphéna: Comment avez-vous construit cette performance?

Elitza G.: Je me suis dit qu’il fallait parler de l’écriture, et en même temps exposer mon travail, tout en prenant en compte le vrai périple de l’écriture puisque je suis passée par plusieurs formes et envies avant de trouver la forme finale. Donc au final, cette performance rend compte de toutes les hésitations qu’il y a eu pendant l’écriture. Donc voilà, je l’ai construite en décrivant plus ou moins par ordre chronologique les événements.

Alphéna: Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire en master de création littéraire?

Elitza G.: D’une part, c’était la rencontre des professeurs que j’avais déjà eu en licence et qui m’ont parlé de ce master bien avant qu’il existe. Il se trouve que ce livre, j’avais déjà commencé à l’écrire, cela coïncidait avec la création du Master et je me suis dit que c’était plus agréable de le continuer dans ce contexte-là. Je pense que, dans tous les cas, je l’aurai écrit mais c’est vrai que j’ai choisi de le faire dans le carde du Master.

Alphéna: Alors qu’à l’origine, vous aviez plutôt une formation de cinéaste.

Elitza: Oui, j’ai d’abord fait des études de cinéma, j’ai un Master de création cinématographique dans la même université, c’est d’ailleurs un peu l’équivalent en cinéma. J’ai repris plus tard des études en lettres pour peut-être me sentir légitime, à l’époque, je me disais juste que j’allais prendre des cours en littérature et au final, ça m’a vraiment passionnée, je suis restée plus longtemps. Ca a confirmé mes envies d’écriture, même si c’est plutôt l’envie d’écrire qui m’a amené à la fac.

wordpress text

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *