La soirée des Fossoyeuses de Littérature

Mercredi 5 février, une soirée animée par les Fossoyeuses de littérature s’est tenue à la Fanzinothèque, partenaire de Bruits de Langues.

La Fanzinothèque est un lieu dédié aux fanzines et à la microédition. Au-delà de la collection et de l’archivage, l’objectif est également de les valoriser. L’endroit accueille régulièrement des expositions ainsi que des ateliers de sérigraphie, autant auprès d’élèves que de publics empêchés.

Les Fossoyeuses fouillent la littérature pour en extraire des textes engagés, écrits par des femmes, non publiés ou peu diffusés, afin de partager leur vision du monde. Ce soir, le focus se portait sur le travail, le féminisme et la colère féminine. Les textes choisis étaient québécois et français.

La Fanzinothèque a accueilli les visiteurses dans une ambiance tamisée. Des temps de parole aménagés entre chaque lecture, accompagnés d’un petit buffet, permettaient d’engager la conversation entre les spectateurices et les Fossoyeuses de littérature.

« Tchekez ben ça j’vas écrire sur la violence
Celle qu’on cherche pas
Celle qui nous abrille dès la naissance
Comme une couverte passée de mère en fille
Un trousseau de violence
Un sac à dos de violence
R’garde mes épaules
Chargées mille fois
Mon dos bendé
Musclé
Meurtri
Mon épaisseur
Ma transparence
La trace des autres dans tout mon corps
Et le grain rude de ma voix »

J’essaye fort, Marjolaine Beauchamp, Folles Frues Fortes, éditions Tête dure, 2019

Lucie Guichard, Clémence Jamet

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *