Constantin Amoussou

obpicOwJ2um

Journaliste, chroniqueur littéraire et écrivain, son ruban de poème Hydraulique de mes paupières paru en 2009 est probablement l’œuvre poétique la plus lue et la plus commentée de ces dernières années au Bénin. Tant par sa rage que par sa verve, Constantin Amoussou y fait preuve d’une excentricité sans pareil. “Des mots de feu et des images flambantes jaillis du cœur incandescent d’un jeune bouillonnant de colère et de révolte”. Ce recueil traduit en effet à lui tout seul l’univers littéraire de cet écrivain qui se décrit comme un auteur violent, et dont la violence, aussi bien dans sa fiction que dans ses essais, est toute dirigée contre la classe des dirigeants africains qui pour lui, ont pris en otage le destin de son continent. Constantin Amoussou a cette conception de l’art semblable à celle de Sartre qu’il promeut au sein du mouvement de la NEVRALGIE, un « courant de pensée qui associe l’art à un canal d’expression et d’action politiques. »

> Bibliographie sélective
Le Droit de la guerre (essai), Cotonou, Fous Sans Frontières, 2006
Hydraulique de mes paupières (poèmes), Fous Sans Frontières, 2009
Chaos vert (nouvelles), Cotonou, Les Editions du Tamarin, 2011
La Liberté de mourir debout (essai), Fous Sans Frontières, 2016
Yôgbo, l’homme vorace (contes), Cotonou, Ruisseaux d’Afrique, 2013

Auteur ou autrice