Jacques Jouet

jacques-jouet

Oulipien polygraphe, Jacques Jouet compose romans, poèmes et pièces de théâtre. Membre de l’OUvroir de LIttérature POtentielle (Oulipo), il est de ceux qui aiment à percevoir le monde à partir des contraintes qu’il se donne, à mettre au point des procédures (dans le métro ou face au paysage, confronté à un groupe ou à la volonté d’élaborer le portrait poétique d’une personne unique) qui lui permettent de réagir à ce que la réalité, sous tous ses visages, lui offre. Spectateur généreux, adepte du poésir, c’est-à-dire d’une langue en marche et à l’écoute, Jacques Jouet a encore été l’un des premiers à réinventer le romanfeuilleton et ses usages, y compris par le biais de l’outil numérique grâce au site d’un éditeur. D’autres exemples comme le poème pour T-shirt ou le monostique paysager en attestent : c’est un grand chasseur de formes et de pratiques, sans cesse en dialogue avec le monde, cherchant toujours de nouveaux moyens de l’entendre et de le faire entendre.

Bibliographie sélective :

Le Cocommuniste, P.O.L., 2014

Du jour, P.O.L., 2013

Un dernier mensonge, P.O.L., 2013

À supposer, NOUS Eds, 2007

Poèmes de métro, P.O.L., 2000

Cantates de proximité, P.O.L., 2005

À Lorient, Editions Apogée, Jacques Roubaud et Jacques Jouet, 2010

Auteur ou autrice