Mohammed Bennis

Je laisse le vent transpercer mes doigts

Dans ce lieu indéterminé

j’entends le crissement

Peut-être est-ce la mort

Mohammed Bennis, Poème Verre de vin

Biographie

Il est difficile d’écrire à propos de Mohammed Bennis, né à Fès au Maroc en 1948, poète, traducteur, éditeur, essayiste et universitaire, tant ses bibliographie et biographie sont généreuses ; depuis le temps qu’il crée, pense sa langue et les langues, qu’il compose des vers et qu’il écrit. La considération de son œuvre le situe aux côtés d’Adonis et de Mahmoud Darwich au sein de la poésie arabe contemporaine. Situer Mohammed Bennis, c’est peut-être le figer, alors que tout est vie et mouvement ; sa poésie transgresse(« VIN ») et son dernier essai revendique (« Droit à la poésie ») ; il appelle à une modernité dans l’usage des mots, pour lutter contre l’obscur des maux contemporains.

Il faut maintenant donner les mots à Bernard Noël (poète, ami et traducteur de l’auteur), disparu en 2021 : « VIN est ce poème qui, chant après chant, recharge les mots de la « braise » que l’exercice quotidien leur fait perdre : « lève haut ton verre au milieu de ces vécus dont tu n’es jamais reparti » conseille la main qui l’écrit. ». Puis, parole à Mohammed Bennis, essayiste engagé, qui donne à penser : « L’étranger dérange les systèmes de valeurs identitaires. Il les secoue, par la force de l’interculturel, par la force de l’inconnu dans le poème. […].Dans les moments de l’écriture, je ne prête attention qu’à cette force qui traverse le poème sans me soucier d’aucun interdit. Et cette force qui efface toute référence, ne met en danger ni l’hospitalité de l’Autre ni l’acte de l’écriture. ».

Bibliographie

Pour aller plus loin

Mohammed Bennis sur L’Escampette Editions

Auteur ou autrice